Föllmis' Destiny : La réalisatrice - ses liens avec l'himalaya

année 2010

2010

  • Retour au Ladakh avec Danielle et Olivier Föllmi pour le tournage du mariage de Diskit.
  • Année de la « catastrophe » : glissements de terrains et inondations dévastent des routes et des villages : Choglamsar est « lessivée ». Il y a des centaines de morts et disparus. Je creuse, je nettoie, je filme pour informer et aider à reconstruire.
  • Organisation de la première course d’ascension du Ktop à vélo (Kardong La : Col carrossable le plus haut au monde : 5600m), en soutien et hommage aux victimes de la catastrophe. Ladakhi et occidentaux unis dans un même effort.
  • Organisation, avec Motup, de projections-discussions en plein air de « Föllmis’ Destiny », en français et en anglais toutes les semaines.

ceremonie-mariage-en-route-web

 

Cette année là, c’est Danielle et Olivier Föllmi qui m’invitent au Ladakh pour que je filme le mariage de Diskit : un souvenir personnel puisque « Föllmis’ Destiny » est déjà monté et commence sa vie auprès du public…
Mon amie Marianne Chaud est là aussi, depuis avril, pour s’immerger parmi les nomades du Kharnak. Elle ne sait pas ce qu’elle va trouver, les rencontres qu’elle va faire ? Comme à chaque fois, elle y va au feeling et évidemment, elle ne se trompe pas ! (voir la bande annonce de « La nuit Nomade« )


LADAKH-flood-6thaugust-2010-web

 

Mais 2010 ne sera pas une année comme les autres : mes espoirs de terminer ma collecte d’informations sur les hôtels et les guest-house, mais surtout, la perspective d’une magnifique fête pour le mariage de Diskit et Atchuk à Leh, sont noyés dans les coulées de boue qui, durant les nuits du 4 au 5 août puis du 5 au 6 août, vont dévaster le Ladakh. La maison où Diskit devait se marier est emportée. Le village de Choglamsar a fondu comme un château de sable recouvert par une vague venue de la montagne… Tous les étrangers quittent cette terre de désolation dont on dit qu’elle va bientôt manquer de vivres. Je reste. Je ne veux pas partir. Mes amis ont besoin de ne pas se sentir seuls. Les jours, les semaines passent dans l’angoisse que cela recommence, dans la tristesse de cet événement qui a vu tellement de ladakhi ensevelis…


ktop-race-2010-winners-on-the-top-web

La date du 1er septembre approche, c’est traditionnellement la fête du Ladakh… mais évidemment cette année, l’humeur n’est pas aux réjouissances et l’événement est annulé… Il faut redonner du baume au cœur des ladakhi, montrer à la face du monde que cette terre n’est pas morte, comme on le lit dans la presse internationale ! C’est comme ça que je me mets à organiser avec Himalayan Bikers la première course VTT pour atteindre le sommet du Ktop : le Kardong La, le col carrossable le plus haut au monde, officiellement à 5600m ! Sonam Norboo s’occupe de trouver les vélos et les bénévoles (ils sont bientôt près d’une centaine !), et Motup me prête main-forte pour collecter toutes les autorisations auprès des autorités : armée, ministère du tourisme… L’administration indienne dans toute sa complexité !!! Il faut aussi tirer des affiches (une impression couleur A4 est la chose la plus compliquée à faire à Leh : toutes les imprimantes sont à sec !!!). Je m’occupe aussi de la presse : médias nationaux et locaux promettent d’être là !
Au final, la route est officiellement fermée pour la course, nous avons une trentaine de participants, locaux et occidentaux, la sécurité est assurée par une ambulance de l’hôpital,  et une grande fête est donnée au sommet où tout le monde est arrivé, en vélo ou en voiture balais ! Et pour couronner le tout, l’événement est retransmis jusqu’à Delhi ! Quant-à l’argent collecté, il est donné au centre écologique (LEDeG)  pour le reconstruction de nouvelles maisons.


affiche-follmisdestiny-web

 

Cette fin d’été là, nous avons aussi organisé des projections en plein air de «Föllmis’ Destiny» avec Motup, devant la galerie qu’il a ouverte à Leh pour présenter les photos d’Olivier. Nous avons fait coudre un grand drap blanc de 4mx4m par le tailleur et nous le tendons tous les 2 soirs entre deux colonnes. Nous avons aussi trouvé un vidéo projecteur à louer. L’installation électrique est plus que précaire mais le public qui est encore à Leh profite de ces soirées à la belle étoile pour se plonger dans l’histoire de Motup et Diskit avec Motup comme présentateur lui-même !

puce-triangle